Matériel, Configuration, Setup

SETUP POUR L'IMAGERIE (revendu en 2015)

 

Monture: NEQ6 Pro Goto

Tube: Ritchey-Chrétien GSO 8" (203/1624mm, F/D=8)

Guidage: Lunette Képler 80/480 Apo

Imageur: Atik 383L+

Camera de guidage: DSI2-C

Filtres sur roue à filtres 1,25": Astronomik LRGB et Ha 13nm

Logiciel et interface de guidage: EQMOD ASCOM avec PHD Guiding et Pulse Guide 

 

 

 

Dernières courbes de guidage:

 

juillet 2012

 

 

 

 

 

MON SETUP PRECEDENT d'imagerie jusqu'à fin 2011:

 

Ma première configuration était le LX90 8" ACF de chez Meade, monté sur une monture à fourche, acheté en Mai 2008. Avec une bonne mise en station polaire au moyen d'une table équatoriale, j'arrivais dans de bonnes conditions à poser 1 minute sans autoguidage, exceptionnelemnt 2 minutes. Quelques images en témoignent dans ce site.

J'ai voulu passer à l'échelon supérieur: l'autoguidage.

Mais là, j'avais dépassé la capacité de performance de la monture à fourche. L'instabilité de ce type de monture me rendaient des images dont les bougés ont eu raison de mes nerfs de plus en plus agacés. En janvier 2011, le grand bond en avant: je conserve le tube Meade, tout de même capable de bonnes images, et le remonte sur une monture allemande.

Le choix de la NEQ6 Pro Goto s'est fait après lecture de centaines de pages de forums français, américains et allemands.

Le guidage est piloté par le logiciel PHD Guiding avec simplement les paramètres par défaut. Ce logiciel gère à la fois la camera de guidage DSI-2 et l'interface Shoestring qui commande les corrections à la monture.

Le résultat: que du bonheur!

 

 

Détail du montage

 

 

Tableau des erreurs périodiques (février 2011)

 

 

 

Tableau des corrections de guidage (janvier 2011)

 

 

 

Modification de la Mise au Point - Juillet 2011

Problématique: la difficulté de la mise au point sur un télescope Schmitt-Cassegrain réside dans le fait que la molette de mise au point agit sur le déplacement  du miroir principal le long de l'axe optique, ce qui a pour effet de décaler le plan focal dans le sens longitudinal. Ceci s'accompagne d'un effet secondaire lié au jeu qui introduit un petit décalage latéral de l'image dans un sens et en sens inverse, produisant un effet désastreux sur la mise au point qu'on est en train de régler.

La solution: on installe un porte-oculaire Crayford derrière le télescope. Une mise au point de dégrossissage est réalisée en premier par la molette d'origine. Puis on effectue la mise au point avec le Crayford. Dans mon montage, j'ai adapté le motorfocus JMI sur la molette de réduction 1/10 du Crayford ce qui donne un confort pour la mise au point impossible à atteindre avec le système d'origine.

 

Fin 2011, les problèmes de réglage fin de la collimation dus au shifting m'ont conduit à abandonner définitivement le tube Meade.

 

Mon setup de début 2011:

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site