Juillet - Constellations de Petit Renard, Dragon, Cygne et Pégase

M27 - Nébuleuse de l'Haltère - Constellation du Petit Renard

Une immanquable nébuleuse planétaire. La fin de vie d'une étoile ayant expulsé ses couches externes de matière gazeuse ionisée: en bleu, l'azote, en rouge l'hydrogène.

Image du 1er juillet 2011, 8x3 minutes. FWHM de 4.

Image à comparer avec celle prise un an plus tôt à la DSI, on arrête pas le progrès.

 

NGC 6543 - L'Oeil de Chat (Cats Eye) - Constellation du Dragon.

Une autre nébuleuse planétaire. Elle est très difficile à restituer en raison des très forts contrastes entre le coeur très lumineux et la couronne externe très pâle. A gauche, NGC 6552 mag 14.6, galaxie de Seyfert-2.

Un essai avec 2 poses de 10 min pour l'enveloppe et 7 poses de 30 sec. pour le coeur. Un peu décevant: l'enveloppe est à peine visible. Que faire? augmenter le temps de poses ou multiplier les poses?

 

NGC 6946 - Constellation du Cygne

Au travers les multiples étoiles de premier plan appartenant à la Voie Lactée, voici NGC 6946 ou la galaxie du feu d’artifice pour ses zones très actives qui apparaissent en mauve dans ses bras bleus. Avis aux amateurs de super-novae parce que souvent ça explose : 9 fois depuis 1917 !

15x5min, FWHM 4,5 - Image du 30 juillet

 

 

Le Quintette de Stephan - Constellation de Pegase

Groupe de 5 galaxies en interaction ( nommé aussi ARP 319). 

4 sont jaunes : NGC 7317, 7318A, 7318B et 7319 et situées à environ 350-400 millions d’AL.

La cinquième est bleue : NGC 7320. Bien qu’elle soit également en interaction avec les précédentes elle ne serait située qu’à environ 47 millions d’AL. Cette galaxie discordante pose le problème de l’application absolue du redshift pour les mesures de distances.

 

Image du 29 juillet. 25x5 min. FWHM 4,5

 

 

 

NGC 7023 - Nébuleuse de l'Iris- Constellation de Pegase

 

Belle nébuleuse bleue à réflexion entourant une étoile en train de se former. Les gens éclairés pensent que les volutes de poussière sombre qui entourent la nébuleuse et qui cachent les étoiles d’arrière plan, contiendraient des PAHs, molécules organiques (polycyclic aromatic hydrocarbures). En effet, elles montrent en IR des raies d’absorption et d’émission bizarres qui pourraient provenir de la matière organique. Un plaisir ici de se rincer l’oeil avec des poussières participent de l’origine de la vie !

 

Image du 31 juillet - 36x6min - FWHM de 4

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×