Dessins 2020

NGC 2537, la Patte de l'Ours (constellation du Lynx)

Voilà 3 ans que j'essayai de décrypter cette galaxie à l'oculaire pour en apercevoir un peu plus qu'une tache floue. Sans succès. Pourquoi ce nom de patte de l'ours? Je viens de profiter de sa position actuelle proche du zénith le soir pour la décortiquer à l'aide du VA.

C'est une galaxie naine de type magellanique située à 22 millions d'années-lumière, en forme de fer à cheval avec plusieurs nodosités correspondant à des zones d'activité, dont l'une est très brillante.

Observation du 23 février  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Nagler 9mm, bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras.

 

 

 

NGC 2392, la nébuleuse de l'Eskimo ou du Clown

La nébuleuse de l'Eskimo est une classique nébuleuse planétaire dans le ciel du printemps proche. Ici sans forcer, j'ai fait ressortir à l'aide du VA un peu plus ce qu'elle avait du Clown: un gros nez, la bouche qui rigole et en même temps les yeux tristes!

Le tout sur une toile 20x20cm, on en voit la trame.

Observation du 14 février 2020, en VA avec SiOnyx Aurora en afocale derrière un oculaire Nagler 9mm, sur Dobson 400, bonnes conditions de seeing et de transparence.

Dessin sur toile noire aux pastels gras "Albrecht Dürer" de Faber Castel.

 

 

 

M46, amas ouvert et Nébuleuse planétaire

M46 est un amas ouvert de près de 600 étoiles dans la constellation de la Poupe. Il est de toute beauté, car l'une de ses étoiles semble avoir bullé sur le bord de l'amas, à tel point que l'on attend d'en voir une deuxième! Manque de chance, cette nébuleuse planétaire NGC 2438 se trouve à l'avant-plan et ne fait pas partie de l'amas d'étoiles. Mais le spectacle demeure.

Observation du 14 février 2020 en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions seeing et transparence moyenne. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras.

 

 


 

Lune gibbeuse croissante à 95%

 

Dessin d'après photo au smartphone du 11 septembre2019 à 21:51 TU. Montage en afocale avec un oculaire Celestron 25 mm derrière le Dobson 400.

 

 

 

Comète C/2019 Y4 Atlas


Cette comète connait une augmentation de luminosité, de Mag 15 à 17 en fin février, elle vient d'être évaluée à 13,4 sur LESIA. Elle  passera au plus près du soleil à fin mai. Certains pensent qu'elle sera la comète de l'année! Au moment de l'observation elle se situait dans la Grande Ourse, à 3° au sud de M81.

L'observation est intéressante, son noyau brillant n'est pas centré et elle semble avoir une queue en panache.

Observation du 14 mars en direct et à l'aide du VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras. Reprise des étoiles sur photoshop.

 

 

Les Galaxies de Bode

 

Observation du 14 mars en direct et à l'aide du VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras. Taille du dessin original: 30x42 cm

 

 

 

 

NGC 4449

NGC 4449 est une attachante galaxie naine irrégulière en forme de rectangle. De la taille du Grand Nuage de Magellan, elle est située à seulement 12.5 années lumières et appartient au nuage de galaxies des Chiens de Chasse pas loin de notre groupe local. Elle subit un intense épisode de formation de jeunes étoiles ce qui se traduit parfaitement à l'observation par un certain nombre de nodosités.

Observation du 18 mars 2020 en direct et à l'aide du VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras. Reprise des étoiles au dessin numérique.

 

 

Nouvelle observation de la Comète C/2019 Y4 Atlas du 18 mars à 22:15 TU

La morphologie est confirmée, le noyau est décentré, la queue est plus fine. Le halo est moins développé, le ciel étant plus humide.

 

 

Nouvelle observation de la comète du moment.



Son aspect est tout de même changeant, si on compare avec les dessins des jours précédents, on dirait qu'elle frétille de la queue! Happy11
En fonction des étoiles environnantes, sa magitude est estimée à 12.

 

 

Un vagabond non confiné? mais si!



On croyait qu'elle allait s'échapper vers l'Est, elle est proche d'être rappelée vers l'Ouest d'ici quelques jours. Tout le monde est confiné, même les planètes par les lois de Newton.. La planète Venus, astre vagabond, atteint presque son élongation maximum Est. Elle est très brillante (magnitude -4.46), ce qui fait qu'elle est facilement observable en plein jour, même avec des jumelles! Voici donc son aspect au télescope Dobson T400 hier vers 16 heures au passage au méridien. Pouvoir l'observer si haut à presque 60° d'altitude permet de s'affranchir des problèmes liés à la réfraction atmosphérique. Pour la turbulence, assez intense à ces heures (16 heures, comme je dis) il faut être patient car elle est capable de se calmer de temps en temps. Alors c'est la fortune, car on y entrevoit des sortes de bandes nuageuses. Regardez bien le dessin, c'est à peu près l'aspect à l'oculaire.

Dessin numérique réalisé à partir d'un schéma et de notes d'observation faites avec au Dobson 400, oculaire Celestron 25mm et Barlow Powermate x2.5, équipés d'un filtre gris ND 96-0.9 et d'un filtre bleu #80A.

 

 

La Nébuleuse planétaire du Fantôme de Jupiter

A l'oculaire direct, j'en avais jamais vu autre chose qu'une tâche floue ovale teintée de vert émeraude. Cette fois en VA j'utilise la SiOnyx comme oculaire et je décide pour une fois de la paramétrer en mode couleur. Je travaille habituellement en mode NB sur les galaxies et autres grandes NP, les couleurs ayant un rendu très désagréable. De plus cette nébuleuse a assez de luminosité pour supporter un grossissement, et je passe l'oculaire Nagler 9mm.

Ce fut une révélation: une jolie bulle couleur vert turquoise est là. Puis, quelle ne fut pas ma surprise de voir alors apparaitre de façon fugitive dans les trous de turbulence tous les détails de sa structure, la centrale, et plusieurs coquilles de forme différentes.

En plus du dessin je joins la photo: capture unique de 1.5 sec avec SiOnyx Aurora en mode couleur, en afocale derrière un Nagler 9mm sur Dobson 400 monté sur table équatoriale. Très bonnes conditions de seeing et de transparence. SQM 20.7 mesuré à l'appli Dark Sky meter pour Iphone. Dessin sur Canson noir aux pastels secs et reprise numérique des étoiles.

 

 

 

 

 

NGC 2903

Voilà quelques années que j'essayais de décrypter les fameux détails dans cette galaxie située devant la tête du Lion. Cette fois la VA et un bon ciel me gratifie des multiples détails visibles dans ses bras tentaculaires.

 

Observation du 20 mars 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale derrière un Celestron 25mm sur Dobson 400 monté sur table équatoriale. Bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons pastels secs et gras, reprise numérique des étoiles.

 

 

 

Le Triplet du Lion, un grand classique du printemps



Observations du 20 et 24 mars 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et de transparence le 20 pour M65/66, excellentes le 24 pour NGC 3628. Mosaïque de 2 observations, l'une de M65/66 et l'autre de NGC 3628 réunies en un seul dessin sur un fond d'étoiles repris à partir de Aladin pour les zones intercalaires. Dessin original au format A3 sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras.

 

 

 

 

M 108, la Galaxie de la Planche de Surf.

En général dans cette région de la Grande Ourse, c'est la Nébuleuse planétaire du Hibou, M97 qui attire lui vole la vedette. En fait, c'est une galaxie spectaculaire par ses détails complexes dus à des nuages de poussière mélangées à des zones très lumineuses de régions HII. C'est une spirale barrée à sursaut de formation d'étoiles. Sa magnitude visuelle est de 9.9

 

Observation du 14 mars 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et transparence moyenne. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras. Reprise numérique des étoiles.

 

 

 

 

 

J'aurais préféré la faire le 1er avril avec un éclairage plus rasant, mais c'était couvert.

En revanche la météo du 2 avril m'a gratifié d'un seeing d'enfer, ce qui fait que pour la première fois je l' ai vue!

La chaîne de craterlets qui forment la Catena Davy. Elle a pu être créee par l'impact d'une comète similaire à la comète Shoemaker-Levy 9, qui s'est divisée en de nombreux fragments en 1992 et a frappé Jupiter en 1994. Il faut signaler cependant d'autres explications  comme une possible chaîne de cratères volcaniques ou une chaîne de cratères d'ejectas formée à la suite d'un méga-impact.

La Catena Davy est située à l'est du cratère Davy sur la bordure orientale de la mer de la Mer des Nuées. Formée d'une vingtaine de craterlets répartis sur un ligne légèrement incurvée de 50 km de longueur, ses plus gros cratères font 3 km de diamètres. J'ai eu la chance de distinguer les 4 plus gros, ainsi que 2 plus petits. Une mesure sur l'application QuickMap de LROC permet de mesurer un diamètre de 1.5 km pour les 2 petits.

Observation du 2 avril 2020, illumination lunaire de 66%, Dobson 400, oculaires Nagler 9mm et Pentax 5mm, appui d'une photo en afocale au smartphone derrière un Celestron 25mm monté sur une Barlow Televue 2.5. Dessin sur Canson noir aux crayons pastels secs Comté à Paris et aux bâtons de craie Sennelier.

 

 

NGC 4051, la Galaxie de la Mygale

 

Située entre les pattes arrières de la Grande Ourse et les Chiens de Chasse, cette galaxie est en fait très active si l'on s'en réfère aux intenses zones d'activité qu'elle recèle. Elle a expurgé 3 supernovae au cours des 40 dernières années et contient un trou noir super massif de 1.7 millions de masses solaires. Située à 45 millions d'années-lumière, elle appartient à l'amas de galaxies de la Grande Ourse.

 

Sa magnitude visuelle est de 10. A l'oculaire on distingue une forme allongée en forme de S. Au décryptage avec le VA elle montre plusieurs zones d'activité très lumineuses et des bras spiraux dont les deux sur sa bordures Est font penser à des chélicères de mygale.

 

Comme elle n'a pas de nom, celui qui lui conviendrait bien serait "la Galaxie de la Mygale".

 

Observation du 22 mars 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, très bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux bâtons  pastels secs et crayons pastels gras.

 

 

Arp 22

Le 24 mars j'étais en train de chercher les galaxies des Antennes dans le Corbeau pour leur faire une visite de contrôle. Impossible de les retrouver dans un premier temps. Je tombe par hasard sur un autre couple qui attire mon attention et je décide de m'y attarder. Il s'agit du couple NGC 4027 et  NGC 4027A répertorié par Halton Arp sous le n° 22 du catalogue des galaxies irrégulières.

 

Arp 22 est situé à seulement 40 minutes d'arc des Antennes, elle fait partie du nuage du Cratère qui est une partie du Super Amas de la Vierge.

 

La magnitude visuelle est de 11 pour NGC 4027, elle est de 14.4 pour NGC 4127A. A l'oculaire, NGC 4027, la galaxie majeure du couple, présente une certaine dissymétrie avec un noyau décalé par rapport au centre. La VA permet de distinguer une forme particulière, car elle ne montre qu'un seul bras. On lit qu'une collision avec éventuellement NGC 4027A serait responsable de cette déformation.

Observation du 24 mars 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux craies et crayons  pastels secs et gras. Reprise numérique des étoiles.

 

 

 

Deux comètes dans la Girafe

 

 

La transparence du ciel dans la nuit du 14 avril a été exceptionnelle, je n'avais jamais vu ici un ciel d'une telle qualité. L'absence de pollution atmosphérique durant la période que nous traversons se fait très bien sentir.

 

La Comète C/2019 Y4 Atlas, bien que désintégrée depuis le 6 avril a montré une queue de pas moins de 5 minutes d'arc, alors que son noyau, très lumineux auparavant, avait disparu, laissant place une sorte de traînée un peu grumeleuse. Par comparaison aux étoiles voisines, la magnitude visuelle totale de la comète était proche de 12.

 

A  14° de là croisait la comète C/2017 T2 Panstarrs, plus lumineuse, de magnitude 11.2, et d'aspect très différent.

 

 

 

Quelques jours plus tard, le 23 avril, Atlas avait changé d'aspect, son pseudo-nucleus était redevenu plus brillant et sa coma avait pris de l'ampleur.  Cependant  sa queue paraissait moins longue, peut être a cause de la forte humidité de l'air qui rendait le ciel moins transparent. L'emploi de la SiOnyx en mode couleur indique une coloration verte de la coma, probablement due à la présence de carbone diatomique C2 et de cyanogène CN.

 

 

 

La Galaxie M61

J'ai repris une observation que j'avais déjà faite l'an dernier: M61 dans la vierge, une très jolie spirale à bras anguleux et nombreuses zones HII. Le ciel actuel m'a permis d'en ressortir une image d'une bien meilleure qualité et d'en détecter les extensions.

 

 

Arp 242, Les Souris

 

Pas facile à trouver dans la constellation du Coma ,il y a peu d'étoiles repère, ce sont de faibles points lumineux (Mv 13.5 et 13.8) d'aspect non stellaire, séparés d'à peine 38 arc-sec. NGC 246 A et B ou Galaxies des Souris sont répertoriées dans le catalogue Arp sous le numéro 242. C'est dire qu'elles sont en interaction avec éjection spectaculaire des queues de marée.

A l'oculaire je n'ai distingué que les deux noyaux lumineux moins brillants que les étoiles alentour. La vision nocturne permet de déceler la queue de marée de la galaxie du Nord, NGC 4676A. Pas mal pour des objets éloignés de 290 millions d'années-lumière!

 

Observation du 14 avril 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 9mm, très bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras. Reprise numérique des étoiles.

 

 

 

 

Le groupe de galaxies Hickson HCG 68

Voici  le groupe de galaxies Hickson HCG 68. Il es formé de 5  galaxies : NGC 5350 (Mv 11.6), 5353 (11.1) 5354 (11.5) 5355 (13) 5358 (13.7). Ces gal sont situées sur un filament de galaxies reliant l'amas du Coma à l'amas de la vierge. La spirale barrée N5350 est aussi une galaxie de Seyfert à noyau actif.

 

Dans le champ se trouve aussi l'étoile HD121197 de type K. A l'oculaire on la voit entourée d'un halo non symétrique qui attire l'attention. Je pensais an départ qu'il s'agissait d'une galaxie à l'arrière plan. En réalité, il n'y a pas de galaxie, mais les images 2MASS K,J et L dans le proche infra-rouge montrent aussi cette plage de rayonnement autour de l'étoile. S'agit il d'une perte de matière émanant de l'étoile en fin de vie?

 

 

Observation du 14 avril 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron de 9mm, excellentes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras. Mise en forme numérique.

 

 

Localisation sur la carte Interstellarum Deep Sky Atlas

 

 

 

Les rainures de Gassendi

 

Voilà des lunes (!!!) que je poursuivais ce sujet sans succès. En effet pour percevoir le réseau de rainures du cratère Gassendi, 
il faut à la fois un bon seeing et un bon angle d'éclairement. Ces conditions m'étaient pour une fois très favorable. Le bonheur était à son comble en voyant une telle finesse! 
Les rainures étaient plus pertinentes dans la partie est que dans la partie ouest du cratère.

 

Observation du 3 mai 2020, seeing très bon, transparence moyenne, nuages d'altitude transitoires. Setup: Dobson 400, Celestron 25mm avec Barlow Televue 2.5, Nagler 9mm, Pentax 5mm. Photo à l'APN en afocale pendant l'observation. 
Dessin à l'aide de la photo au crayons pastels gras et secs sur Canson noir.

 

NGC 5371 ou NGC 5390 ?

NGC 5371 est une galaxie identifiée 2 fois dans le catalogue NGC, NGC 5390 étant une réobservation par John Herschel (le fils de William) et un cas d'identité erronée. C'est une galaxie spirale barrée de Mv 10.5 vue de face dans la constellation des Chien de Chasse. Distante de 100 millions d'années-lumière, elle forme avec le groupe HCG68 - observé un peu plus haut dans cette page - le Big Lick Groupe de galaxies, situé sur un filament de galaxies reliant l'amas du Coma à l'amas de la Vierge.



Observation du 14 avril 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron de 9mm, excellentes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras.

 

 

 

Bailly

Le cratère Bailly est situé à proximité du limbe Sud de la Lune. Il n'est visible que dans le cas de libration favorable.

 

Observation du 5 mai 2020, bonnes conditions de seeing et de transparence, ciel clair. Setup: Dobson 400, Celestron 25mm avec Barlow Televue 2.5, Nagler 9mm, Pentax 5mm. Photo à l'APN en afocale pendant l'observation. 
Dessin à l'aide de la photo au crayons pastels gras et secs sur Canson gris.

 

 

 

M101, la Galaxie de la Roue de Feu

Observation du 20 mars 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras. Reprise numérique des étoiles.

 

 

 

 

NGC 5005 CVn

Belle galaxie de mag 9.8 dans les chiens de chasse, avec plusieurs bras et des bandes de poussières. A l'oculaire apparaissent quelques détails bien confirmés par la VA.

 

Observation du 22 mars 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25 mm, bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et gras. Mise en forme et reprise numérique des étoiles.

 

 

 

 

NGC 5033

Le temps de cette lunaison de juin n'étant pas encore au top, voici une observation datant de mars, restée dans les cartons. NGC 5033 est une galaxie spirale inclinée située dans la constellation des Chiens de Chasse de magnitude visuelle 10.8. J'ai été interpellé par cette galaxie quand j'étais à la recherche de NGC 5005, sa voisine à 41 minutes, avec laquelle elle est en liaison gravitationnelle. Elle montre un noyau assez lumineux à l'oculaire, mais en plaçant la camera, se dévoilent alors de belles extensions faiblement lumineuses.

 

Observation du 22 mars 2020  en VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur Dobson 400, oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et de transparence. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels secs et aquarellables. Mise en forme et reprise numérique des étoiles.

 

 

Comète C/2020 F3 Neowise

Je me suis levé 2 fois ces derniers jours, sans succès. En effet, avant 5 heures du matin, c'est trop tôt elle n'est pas levé, après 5h30, c'est trop tard car l'aube devient trop claire; en plus c'est l'heure de la brume marine. Ce matin du 7 juillet fut un moment vraiment incroyable quand elle apparut dans l'aurore orange juste en dessous de Capella, qui elle restait pour quelques minutes encore dans le ciel un peu plus nocturne.

Très belle apparition cométaire dans l'aurore, grande et lumineuse! Sa taille est estimée à environ 2,5° et sa magnitude se situe entre 2.5, celle de Theta Aurigae (Mahasi) et 1.90, celle de Beta Aurigae (Menkalinan).

 

Observation à l'aide de jumelles 10*50, dessin au pastel sec sur canson noir

 

 

 

et au Dobson 400

 

 

 

 

 

36 jours avant l'opposition.


Dessin griffonné à l'oculaire, repris au pastel sec sur canson blanc, photographié puis repris et formaté sur Photoshop

 

 

 

La Rose de Caroline

 

NGC 7789, la Rose de Caroline, décrite par Caroline Herschel en 1783, est un très bel amas ouvert formé d'un millier d'étoiles dans la constellation de Cassiopée, pas loin de Caph. Sa particularité est de présenter un aspect en forme de pétales de rose, dessinées non seulement par des chaines d'étoiles mais aussi par des corridors sombres. Elle apparaît beaucoup plus riche en visuel car aucune photo n'est capable de restituer la rose telle qu'on la perçoit à l'oculaire.

Observation du 16 septembre 2020 en Quercy avec Dobson 400, directe avec Ethos 13mm et VA avec SiOnyx Aurora en afocale sur oculaire Celestron 25mm, bonnes conditions de seeing et transparence moyenne. Dessin sur Canson noir aux crayons  pastels aquarellables et bâtons pastels. Mise en forme numérique.

 

 

MARS 

Mars à 98,7%, diamètre apparent 22,4" - 13 jours avant l'opposition.
Pas de turbulence et faible humidité.

Observation au Dobson 400, Ethos 13 sans filtre, +Powermate 2.5. Dessin aux pastels sur canson blanc, reformatage numérique.
 

 

Mars le 5 novembre, 23 jours après l'opposition

Malgré le passage de voiles d'altitude accompagnés d'une turbulence moyenne/élevée et d'une faible transparence, il y avait quelques éléments à contempler sur Mars.

La partie illuminée étant passée à 97,3%, on commence à voir l'obscurcissement sur le limbe Est.

La calotte Sud fortement réduite est perceptible dans les trous de turbulence.

Le limbe crépusculaire à l'W est nappé d'une brume.

Les formations Syrtis Major,  Hellas Planitia, Sinus Sabaeus et Meridiani sont reconnaissables mais sans détails.

 

Observation au Dobson 400, Pentax 5mm - Esquisse à l'oculaire, reprise au pastel sec sur canson blanc, puis formatage numérique.